Vieux-Montréal : accueil Vieux-Montréal : index Vieux-Montréal : contactez-nous
  Retour au secteur Retour au hall
FICHE D'UN BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
L'édifice vu de l'ouest, rue Saint-Jacques.
©Denis Tremblay, 2006
 
Les premiers niveaux de l'édifice.
©Denis Tremblay, 2006
 
Dessin de l'édifice publié en 1910.
Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Albums Massicotte. 6-144-a.
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Édifice de la Yorkshire Insurance

Autre appellation :
  • Édifice Bienvenu
  • Édifice Yorkshire
Adresse civique :
Construction et  
modifications majeures :

1910-1911/ vers 1983 

Plans de localisation :
Caractères physiques :
  • Nombre d'étages : 10
  • Matériau dominant : pierre
  • Type de toit principal : plat

Pour plus d'information sur les caractères physiques du bâtiment, veuillez consulter le relevé des caractères physiques.

Pierre :
  • Calcaire chamois non identifié, probablement de l'Indiana (États-Unis); au premier niveau, sous l'enduit, même couleur qu'aux niveaux supérieurs, donc même provenance probable.
  • Éléments de la devanture modernisée : granit noir non identifié, probablement de la région du Lac-Saint-Jean (Québec); poli.
haut de page
Histoire du bâtiment  
 

La Yorkshire Insurance Co. fait construire cet immeuble de bureaux de 10 étages en 1910-1911 dont la conception est confiée aux architectes Saxe et Archibald. En 1909, la compagnie d’assurances britannique a acheté de la succession E.J. Bourne, épouse du défunt Matthew Hamilton Gault, un petit terrain situé sur la rue Saint-Jacques et sur lequel se trouve un immeuble en pierre de trois étages et demi avec porte cochère menant à des dépendances. Ce vieux bâtiment, occupé par un fabricant de plumes et de crayons et quelques agents de compagnies ferroviaires, est démoli en 1910 et remplacé aussitôt par l’édifice de la Yorkshire Insurance.

Dès juin 1911, l’immeuble est occupé par la Banque du Nouveau-Brunswick au rez-de-chaussée (elle n’y demeure que quelques années), la compagnie d’assurances Yorkshire se réservant les deux étages suivants. Aux étages supérieurs, on retrouve des notaires auxquels se joindront rapidement des comptables, des avocats, des courtiers, d’autres compagnies d’assurances et quelques administrateurs de successions.

En février 1923, un incendie qui prend naissance au dixième étage provoque des dommages considérables à l’édifice que la Yorkshire Insurance Co. s’empresse de remettre en état. La compagnie d’assurances  fait faillite vers 1960 et le fiduciaire, le Royal Trust, vend la propriété en 1961. Le profil de locataires ne change pratiquement pas jusqu’à la fin du XXe siècle, le rez-de-chaussée étant quant à lui occupé par des institutions financières jusqu’au milieu des années 1970. Au début des années 1980, d’importants travaux de rénovation ont été entrepris. L’immeuble locatif a alors été converti copropriété résidentielle en majeure partie. Les modifications du rez-de-chaussée remontent à une date inconnue.

haut de page
Architecture  
 

L’édifice Yorkshire est un gratte-ciel montréalais du début du XXe siècle. Contrairement aux gratte-ciel plus prestigieux qui occupent un lot d’angle, l’édifice de plan rectangulaire est implanté sur un lot exigu au cœur d’un îlot qui ne lui permet qu’une façade sur rue. Les 10 étages recouvert de calcaire chamois atteignent seulement 110 pieds – le maximum alors permis pour un immeuble de 10 étages est de 130 pieds – et, bien qu’il possède une structure d’acier, un mur en maçonnerie est autoportant. Les élévations latérales en brique sont devenues mitoyennes au fil du temps.

L’édifice présente une composition tripartite que les modifications du rez-de-chaussée n’ont pas effacée – d’autant que l’enduit ajouté sur les pilastres des premiers niveaux les rend distincts en les pâlissant. La partie médiane est composée d’une suite de niveaux identiques, tandis que la partie supérieure est à peine plus élaborée, un parapet sans ornement couronnant le tout. À cette composition académique d’esprit beaux-arts, mais fort simple, s’ajoute un décor architectural classique discret. Les chapiteaux corinthiens constituent la signature la plus évidente à cet effet tout en supportant de façon peu orthodoxe un entablement d’ordre dorique qui comprend des triglyphes au-dessus des pilastres. Dans la partie médiane, au revêtement presque uni, seules les clés passantes sont légèrement en saillie au centre des plates-bandes surmontant les fenêtres. On pourrait conclure à une intention initiale de classicisme très épuré si ce n’était du décor en terre cuite plus élaboré qu’on avait d’abord prévu et des composantes d’esprit baroque qui accentuaient la partie inférieure à l’origine. Il s’agit néanmoins finalement d’un gratte-ciel tripartite nord-américain typique, au décor classique sans prétention, à tel point que le fenêtrage domine la composition de façon plutôt moderne.

En raison des modifications apportées, le rez-de-chaussée témoigne dorénavant peu du prestige associé à une succursale bancaire. L’étage suivant surmonté par un entablement évoque davantage le standing du propriétaire-occupant d'origine, la Yorkshire Insurance Co. Deux entrées, complètement modifiées aujourd’hui, expriment toujours l’organisation des accès, à savoir une entrée indépendante pour la banque (porte de droite) et une entrée menant au hall d’ascenseurs (porte de gauche). L’élévation arrière, visuellement inaccessible, comporte une section en retrait dont les baies permettent l’éclairage naturel des bureaux – devenus des appartements –, en complément des fenêtres de la façade principale.

haut de page
Construction initiale  
 
Date de construction :

1910-1911

Concepteur de la construction :
Propriétaire constructeur :
  • Yorkshire Insurance Co. Ltd. (compagnie d'assurances)
    (propriétaire du 1909-05-03 au 1961-05-29)
    Propriétaire occupant. En 1961, les actifs de la compagnie sont gérés par le Royal Trust.
haut de page
Fonction(s) d'origine et type particulier  
 
Fonction(s) spécifique(s) :
  • assurance
  • banque : succursale
    Au rez-de-chaussée plus tard réservé à des fins commerciales.
  • services professionnels
Fonction(s) générale(s) :
  • bureaux
Type particulier de bâtiment :
  • gratte-ciel
haut de page
Autres travaux – Modifications  
 
Travaux 1 :
    Date des travaux : vers 1983

    Transformation de l'immeuble en copropriétés. Une subvention a été versée pour certains travaux.
haut de page
Autres propriétaires ou locataires (sélectif)  
 
Locataires :
  • London and Provincial Marine General Ins. Co. Ltd. (compagnie d'assurances)
    (locataire de v. 1925 à v. 1963)
haut de page
Protections patrimoniales du bâtiment  
 
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré).
    Anciennement un arrondissement historique (1995-04-26) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivante :
  • Situé dans un secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle Vieux-Montréal (juridiction municipale)
haut de page
Numéros de référence  
 
Bâtiment :

0040-22-2324-00

Propriété :

0040-22-2324
Fiche 1 de 1 sur cette propriété

haut de page
Pour plus d'informations...  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Vieux-Montréal