Vieux-Montréal : accueil Vieux-Montréal : index Vieux-Montréal : contactez-nous
  Retour au secteur Retour au hall
FICHE D'UN BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

©Denis Tremblay, 2006
 
Le magasin-entrepôt Thompson photographié par William Notman vers 1926, peu après l'ajout des deux étages (détail).
©Musée McCord d'histoire canadienne, fonds Notman,VIEW-25988. Collaboration spéciale dans le cadre d'un partenariat.
 

photographie Denis Tremblay, 1998
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Magasin-entrepôt Hugh-Thompson

Adresses civiques :
Construction et  
modifications majeures :

1860-1861/ vers 1925 

Plans de localisation :
Caractères physiques :
  • Nombre d'étages : 5
  • Matériau dominant : pierre
  • Type de toit principal : plat

Pour plus d'information sur les caractères physiques du bâtiment, veuillez consulter le relevé des caractères physiques.

Pierre :

En l'absence d'une mention de confirmation, l’identification « pierre grise de Montréal [calcaire] » est présumée d’après l’apparence et l’époque d’utilisation.

haut de page
Histoire du bâtiment  
 

Vers 1860, Hugh Thompson fait l’acquisition d’un terrain situé au coin des rues Saint-Pierre et des Récollets. Dans l’année qui suit, il fait démolir la maison et le bâtiment commercial qui s’y trouvent et engage l’architecte John James Browne pour construire un magasin-entrepôt de trois étages. Dès 1861, le bâtiment sera occupé par Gault Brothers & Co., importateurs et grossistes en dry goods (tissus, articles de mercerie et peut-être autres produits) ; ils quittent les lieux en 1871, cédant leur place à une autre entreprise spécialisée dans ce même secteur. Après le décès de Hugh Thompson, sa succession conserve la propriété de l’immeuble jusqu’en 1873.

De sa construction jusqu’à la fin des années 1920, le magasin-entrepôt n’accueille qu’un seul occupant à la fois. Outre le commerce en gros, principalement de tissus et de produits de mercerie, l’immeuble héberge aussi des manufacturiers de chemises et de cols, ainsi que de produits de la fourrure. Il est probable que ce soit lors du séjour d’une entreprise de ce dernier secteur, la A. & E. Pierce & Co., vers 1925, qu’on ait ajouté deux étages au bâtiment. Après une brève interruption pendant les années 1930, les activités de fabrication reprennent, d’abord avec le feutre puis avec la confection. Vers 1970, un commerce en gros de fournitures de bureau s’installe dans l’immeuble qu’il occupe pendant une quinzaine d’années.

Vers 1990, le bâtiment fait l’objet de travaux qui modifient sa vocation. Depuis, le 355 des Récollets accueille un grand nombre de bureaux d’avocats et de divers services d’affaires.

haut de page
Construction initiale  
 
Date de construction :

1860-1861

Concepteur de la construction :
Propriétaire constructeur :
  • Hugh Thompson
    (propriétaire de v. 1860 à v. 1868)
Locataire ou autre
usager d'origine :
Commentaire sur la construction

La date et la durée des travaux ainsi que le nom de l'architecte sont clairement mentionnés dans un marché de construction. (Greffe des James Smith, le 16 août 1860, acte no 6904).

L'immeuble voisin de la rue des Récollets (no. 359), conçu peu après par le même architecte, présente de grandes similitudes dans les détails architecturaux. Construits pour des propriétaires différents, les deux immeubles ne formaient toutefois pas un ensemble.

haut de page
Fonction(s) d'origine et type particulier  
 
Fonction(s) spécifique(s) :
  • commerce de gros
Fonction(s) générale(s) :
  • commerce
Type particulier de bâtiment :
  • magasin-entrepôt
haut de page
Autres travaux – Modifications  
 
Travaux 1 :
    Date des travaux : vers 1925
    (entre 1912 et 1926)
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.
    Ajout d'un ou de plusieurs étages au bâtiment.

    Ajout de deux étages.
haut de page
Autres propriétaires ou locataires (sélectif)  
 
Locataires :
  • A. & E. Pierce & Co. (fabricants et marchands en gros de produits de fourrure)
    (locataire de v. 1920 à v. 1929)
haut de page
Protections patrimoniales du bâtiment  
 
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivante :
  • Situé dans un secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle Vieux-Montréal (juridiction municipale)
haut de page
Numéros de référence  
 
Bâtiment :

0040-20-1714-00

Propriété :

0040-20-1714
Fiche 1 de 1 sur cette propriété

haut de page
Pour plus d'informations...  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Vieux-Montréal