Vieux-Montréal : accueil Vieux-Montréal : index Vieux-Montréal : contactez-nous
  Retour au secteur Retour au hall
FICHE D'UN BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

©Denis Tremblay, 2006
 

©Ville de Montréal, vers 1995.
Cliquez sur le dessin pour
une version agrandie.
 

©Musée McCord d'histoire canadienne, Archives photographiques Notman, MP-0000.1777.2. Collaboration spéciale dans le cadre d'un partenariat.
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison-magasin Elizabeth-Mittleberger-Platt

Autres appellations :
  • Maison de la Congrégation
  • Maison McGill
  • Maison Platt
Adresses civiques :
Construction et  
modifications majeures :

1822-1823/ vers 1850 / 1966 

Plans de localisation :
Caractères physiques :
  • Nombre d'étages : 3
  • Matériau dominant : pierre
  • Type de toit principal : à deux versants

Pour plus d'information sur les caractères physiques du bâtiment, veuillez consulter le relevé des caractères physiques.

Pierre :
  • Façade, rue Saint-Paul, et encadrement des ouvertures de l'élévation arrière, côté cour : pierre grise de Montréal [calcaire], de l'époque de la construction, mais à l'arrière certains éléments réparés avec un autre calcaire.
  • Élévation latérale, boulevard Saint-Laurent, et élévation arrière, côté cour : moellons de calcaire, dont certains rougeâtres, que l'on associerait normalement au groupe géologique de Chazy des carrières du nord de Montréal, ce qui serait très surprenant à cette date ; un peu de pierres des champs, surtout à l'arrière (côté cour), sans doute récupérés d'un autre bâtiment à l'époque de la construction.

En l'absence d'une mention de confirmation, l’identification « pierre grise de Montréal [calcaire] » est présumée d’après l’apparence et l’époque d’utilisation.

Ce bâtiment fait partie
de l'ensemble suivant :
  • Immeubles Platt
    Histoire de l'ensemble
    L'ensemble comprend deux immeubles construits au même moment, une maison-magasin sur la rue Saint-Paul et un entrepôt sur la rue des Commissaires (de la Commune). Les deux bâtiments sont ultérieurement reliés par deux ailes.


Cliquez sur le nom de l'ensemble pour obtenir la liste des bâtiments de cet ensemble.

Avertissement :

Quoique le ministère de la Culture et des Communications du Québec ait donné le nom de Maison Platt au bâtiment, en fonction de l'usage des lieux et de la typologie utilisée par le site Web du Vieux-Montréal, l'immeuble est une maison-magasin. L'appellation de Maison de la Congrégation attribuée au monument classé est associée au bâtiment que la Congrégation Notre-Dame aurait possédé sur ce même site avant la construction de la maison-magasin Elizabeth-Mittleberger-Platt. La dénomination maison McGill a aussi été donnée au bâtiment lors de recherches précédentes sans raison évidente.

haut de page
Histoire du bâtiment  
 

Élisabeth Mittleberger Platt fait construire cette maison-magasin en 1822-1823. La succession de George Platt, dont Mittleberger est l'exécutrice testamentaire, achète l'emplacement en juillet 1822, avec les ruines d'une maison et d'un entrepôt. L'entrepreneur Isaac Shay est engagé pour construire la maison-magasin et un entrepôt donnant sur la rue des Commissaires (de la Commune). La société de chimistes et d'apothicaires Joseph Beckett & Company devient la première locataire des deux bâtiments en mai 1823. L'immeuble de la rue Saint-Paul est utilisé à la fois à des fins commerciales et résidentielles : le rez-de-chaussée abrite le magasin et les étages du haut servent de logements à deux des trois associés de l'entreprise, John Jones Syms et Charles Wilson.

Cette double vocation résidentielle et commerciale se maintient jusqu'au début des années 1860. Dans l'intervalle, le pharmacien John Carter et ses associés occupent la plus grande partie de ce bâtiment et de l'entrepôt, louant toutefois pour un temps un espace commercial dans la maison-magasin à un fabricant de brosses. Vers 1850, les bâtiments, propriété depuis 1841 d'Emma Mathilda Platt, épouse du docteur James Crawford, sont reliés par deux ailes en brique.

L'épicier de gros Joseph Tiffin acquiert la propriété en 1862. L'entreprise familiale, connue sous le nom de Joseph Tiffin & Sons puis de Tiffin Brothers, occupe le bâtiment comme magasin et entrepôt jusqu'en 1891. Pendant plus de cinquante ans, l'immeuble est par la suite utilisé par l'entreprise William Middleton, compagnie qui après avoir œuvré dans le domaine de l'entreposage s'est spécialisée, à compter de 1917, dans la vente de paniers et d'articles en bois.

Dès 1948, le rez-de-chaussée du bâtiment sert de restaurant. Des rénovations d'envergure sont entreprises en 1966 visant la consolidation du bâtiment. En 2004, l'immeuble abrite toujours un restaurant au rez-de-chaussée et des bureaux aux étages.

Voir aussi les informations sur le ou les ensembles dont ce bâtiment fait partie.

haut de page
 
Cave voûtée.
©Denis Tremblay, 2006
 
Cave voûtée.
©Denis Tremblay, 2006
 

photographie Denis Tremblay, 1998
 
Construction initiale  
 
Date de construction :

1822-1823

Concepteur de la construction :
  • Isaac Shay
    (entrepreneur)
Propriétaire constructeur :
  • Succession George Platt
    (propriétaire du 1822-07-19 au 1841-04-06)
    Elisabeth Mittleberger Platt agit en tant qu'exécutrice testamentaire de la succession. Le 6 avril 1841, un jugement de la cour cède la propriété à Emma Mathilda Platt, fille du défunt George Platt.
Locataire ou autre
usager d'origine :
  • Joseph Beckett & Co. Ltd (société de chimistes et d'apothicaires)
    (locataire du 1823-05-01 au 1836-04-30)
    Informations disponibles pour l'année 1825
    La société Joseph Beckett & Company compte trois membres : Joseph Beckett, John Jones Syms et Charles Wilson. À partir du 15 mars 1833, John Carter acquiert la raison sociale Joseph Beckett & Company.
Commentaire sur la construction

La succession Platt acquiert la propriété avec les ruines d'une maison et d'un entrepôt le 19 juillet 1822 des mains du shérif. Elisabeth Mittleberger Platt loue le 7 janvier 1823 pour le 1er mai suivant une maison en pierre de trois étages sur la rue Saint-Paul et un entrepôt de quatre étages sur la rue des Commissaires qui ne sont pas encore parachevés. Les ouvrages doivent être terminés entre le 1er et le 10 mai (notaire T. Bédouin).

haut de page
Fonction(s) d'origine et type particulier  
 
Fonction(s) générale(s) :
  • commerce
  • habitation
Type particulier de bâtiment :
  • maison-magasin
Commentaire

La fonction résidentielle de l'immeuble disparaît au début des années 1860.

haut de page
Autres travaux – Modifications  
 
Travaux 1 :
    Date des travaux : vers 1850
    (entre 1841 et 1862)
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Deux ailes en brique embellies d'arcades au rez-de-chaussée et servant à relier la maison-magasin de la rue Saint-Paul à l'entrepôt de la rue des Commissaires sont ajoutées.
Travaux 2 :
    Date des travaux : 1966
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Des rénovations majeures visant la solidification des fondations, la consolidation des murs, des colonnes et des poutres et comprenant des travaux de maçonnerie, de charpenterie, d'électricité et de ventilation sont entreprises. Le bâtiment est restauré pour accueillir un bar et un restaurant au rez-de-chaussée et des bureaux aux étages.
haut de page
Autres propriétaires ou locataires (sélectif)  
 
Propriétaires :
  • Emma Mathilda Platt (épouse du docteur James Crawford)
    (propriétaire du 1841-04-06 au 1862-06-19)
    Emma Mathilda Platt est à l'origine de la construction des deux ailes en brique reliant les deux bâtiments initiaux.
  • Joseph Tiffin (épicier en gros)
    (propriétaire du 1862-06-19 au 1882-11-23)
    Informations biographiques disponibles pour l'année 1873
    Joseph Tiffin décède le 23 novembre 1881. Les Tiffin demeurent en possession de l'emplacement jusqu'au 6 octobre 1948. L'entreprise familiale, connue sous les noms de Joseph Tiffin & Sons puis de Tiffin Brothers, occupe les bâtiments jusqu'en 1891.
Locataires :
  • John Carter (chimiste et pharmacien)
    (locataire de 1836 à v. 1860)
    Ayant acquis la raison sociale de Joseph Beckett & Company en 1833, John Carter occupe les lieux jusqu'à la fin du bail de cinq ans consentit à cette entreprise en 1831. Il continue par la suite d'utiliser les bâtiments avec ses associés William McDonald à partir de 1836, puis John Kerry (première mention 1852). Son entreprise n'occupe qu'une partie de la maison rue Saint-Paul, l'autre partie étant louée à un fabricant de brosses.
  • William Middleton & Company (commerce d'entreposage)
    (locataire de 1899 à v. 1950)
    L'entreprise William Middleton & Company œuvre d'abord dans le domaine de l'entreposage. En 1917, elle prend un virage et se spécialise dans l'entreposage et la vente de paniers et d'articles en bois. Dix ans plus tard, William F. Thomas acquiert l'entreprise qui prend le nom de William Middleton, Registered.
haut de page
Protections patrimoniales du bâtiment  
 
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par les statuts suivants :
  • Immeuble patrimonial classé sous le nom de Maison Elizabeth-Mittleberger-Platt
    Anciennement un monument historique classé (1968-07-30) (juridiction provinciale)
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivante :
  • Situé dans un secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle Vieux-Montréal (juridiction municipale)
haut de page
Numéros de référence  
 
Bâtiment :

0040-53-7677-01

Propriété :

0040-53-7677
Fiche 1 de 4 sur cette propriété

haut de page
Pour plus d'informations...  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Vieux-Montréal