Vieux-Montréal : accueil Vieux-Montréal : index Vieux-Montréal : contactez-nous
  Retour au secteur Retour au hall
FICHE D'UN BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 

©Denis Tremblay, 2007
 

©Ville de Montréal, 1998.
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Magasin-entrepôt Marie-Joséphine-Brault-Pomminville

Adresse civique :
Construction et  
modifications majeures :

1856/ vers 1925 / 1983 

Plans de localisation :
Caractères physiques :
  • Nombre d'étages : 3½
    l'étage de comble est compté comme une moitié d'étage
  • Matériau dominant : pierre
  • Type de toit principal : à deux versants

Pour plus d'information sur les caractères physiques du bâtiment, veuillez consulter le relevé des caractères physiques.

Pierre :

En l'absence d'une mention de confirmation, l’identification « pierre grise de Montréal [calcaire] » est présumée d’après l’apparence et l’époque d’utilisation.

Ce bâtiment fait partie
de l'ensemble suivant :

Cliquez sur le nom de l'ensemble pour obtenir la liste des bâtiments de cet ensemble.

haut de page
Histoire du bâtiment  
 

En 1856, Marie-Joséphine Brault dit Pomminville, épouse de Louis-Joseph Béliveau, fait démolir une maison-magasin et construire ce magasin-entrepôt sur un emplacement qu’elle a acquis au cours des derniers mois. Les entrepreneurs Jean-Baptiste Bourgeau et Louis Pépin sont engagés pour effectuer les travaux qui doivent être terminés en décembre. Utilisé à des fins commerciales, le nouvel immeuble, dont l’histoire est liée à celle d’un bâtiment voisin rue Saint-Jean-Baptiste lui servant de dépendance, est occupé par la quincaillerie de Béliveau jusqu’en 1877.

Le magasin-entrepôt conserve par la suite sa vocation commerciale jusqu’aux années 1930. Propriété de la famille Melançon de 1883 à 1939, il est notamment utilisé comme magasin par le quincaillier en gros Louis H. Hébert de 1885 jusqu’en 1921. Celui-ci occupe également à partir du début du XXe siècle le bâtiment voisin à l’ouest, formant dorénavant un ensemble avec le magasin-entrepôt Marie-Joséphine-Brault-Pomminville. Entre 1918 et 1940, celui-ci est augmenté d’un étage en brique et est couvert d’un toit plat.

À compter de 1939 et pour une trentaine d’années, la Paula Company Limited, entreprise fabriquant des produits pharmaceutiques, acquiert et occupe le bâtiment. Au début des années 1980, l’immeuble est restauré. En 2005 et depuis près de vingt-cinq ans, il fait partie d’un ensemble de bâtiments abritant restaurants et logements.

Voir aussi les informations sur le ou les ensembles dont ce bâtiment fait partie.

haut de page
Construction initiale  
 
Date de construction :

1856

Concepteur de la construction :
  • Jean-Baptiste Bourgeau et Louis Pépin
    (entrepreneurs)
Propriétaire constructeur :
  • Marie-Joséphine Brault dit Pomminville
    (propriétaire de 1855 au 1857-02-06)
    Brault dit Pomminville est propriétaire de la moitié ouest de l’emplacement rue Saint-Paul et d’un emplacement contigu rue Saint-Jean-Baptiste depuis le 9 janvier 1855. Elle acquiert la moitié est de l’emplacement rue Saint-Paul du shérif le 9 avril 1856. Elle fait construire à même ses propres deniers le magasin-entrepôt qui sera occupé de 1857 à 1877 par la quincaillerie de son époux, Louis-Joseph Béliveau. À son décès le 6 février 1857 alors qu’elle n’a que 23 ans, Brault dit Pomminville lègue la propriété de ses biens immobiliers à son fils unique, Marie-Eugène-Alexandre Béliveau, qui les conserve jusqu’en 1883.
Commentaire sur la construction

Marché de construction avec les entrepreneurs Jean-Baptiste Bourgeau et Louis Pépin, marché de maçonnerie avec François Soucisse et Jean-Baptiste Saint-Louis (notaire T.B. Doucet, 28 juin 1856). Les ouvrages doivent être entièrement complétés le ou avant le 15 décembre 1856.

haut de page
Fonction(s) d'origine et type particulier  
 
Fonction(s) générale(s) :
  • commerce
Type particulier de bâtiment :
  • magasin-entrepôt
haut de page
Autres travaux – Modifications  
 
Travaux 1 :
    Date des travaux : vers 1925
    (entre 1918 et 1940)
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.
    Ajout d'un ou de plusieurs étages au bâtiment.
    Disparition d'une toiture en pente ou mansardée.

    L’immeuble est augmenté d’un étage en brique et coiffé d’un toit plat.
Travaux 2 :
    Date des travaux : 1983
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    L’étage en brique est notamment démoli et le toit à deux versants est rétabli. L’immeuble est restauré en restaurant et en logements.

haut de page
Autres propriétaires ou locataires (sélectif)  
 
Propriétaires :
  • Succession Melançon
    (propriétaire du 1888-11-03 au 1939-11-30)
    L’épicier Claude Melançon et l’étudiant en droit Marie-Joseph Melançon achètent la propriété le 15 janvier 1883. Claude Melançon décède le 3 novembre 1888 et après la saisie et la vente par le shérif des biens de Marie-Joseph Melançon et de la succession de Claude Melançon en 1895, cette dernière acquiert seule la propriété.
  • Paula Company Limited (fabricant de produits pharmaceutiques)
    (propriétaire du 1941-12-26 à 1970)
    Propriétaire-occupant. Germain Laurin, directeur de la Paula Company Limited, achète l’immeuble le 30 novembre 1939 et le vend à l’entreprise le 26 décembre 1941.
Locataires :
  • Louis H. Hébert (quincaillier en gros)
    (locataire de 1885 à 1921)
    Né en 1836, Louis H. Hébert arrive à Montréal vers la fin des années 1860. Il travaille d'abord dans le secteur de l'alimentation, puis entre au service des marchands de fer Prevost & Cie à la fin des années 1870. Hébert devient un des associés de cette société (Prevost, Hébert & Prevost), mais la maison de commerce est dissoute dès 1885. Hébert continue alors seul le commerce en fondant la Louis H. Hébert & Cie, une entreprise qui connaîtra une longévité remarquable. Elle demeure dans le Vieux-Montréal jusqu'au début des années 1970.
haut de page
Protections patrimoniales du bâtiment  
 
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivante :
  • Situé dans un secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle Vieux-Montréal (juridiction municipale)
haut de page
Numéros de référence  
 
Bâtiment :

0040-54-6760-03

Propriété :

0040-54-6760
Fiche 3 de 4 sur cette propriété

haut de page
Pour plus d'informations...  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Vieux-Montréal