Vieux-Montréal : accueil Vieux-Montréal : index Vieux-Montréal : contactez-nous
  Retour au secteur Retour au hall
FICHE D'UN BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
L’immeuble en 2004.
© Photographie de Normand Rajotte réalisée pour l'ouvrage L'histoire du Vieux-Montréal à travers son patrimoine, 2004
 
L'immeuble en 1914.
©Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Albums de rues E.Z. Massicotte, 7-140-a (détail).
 
L'immeuble vers 1969.
Dossier du bâtiment au Bureau du patrimoine de la Ville de Montréal.
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Entrepôt Edward-William-Gray

Autre appellation :
  • Maison Beaudoin
Adresse civique :
Construction et  
modifications majeures :

1773/ 1933 / vers 1972 

Plans de localisation :
Caractères physiques :
  • Nombre d'étages : 1½
    l'étage de comble est compté comme une moitié d'étage
    et entre-sol
  • Matériau dominant : pierre
  • Type de toit principal : à deux versants

Pour plus d'information sur les caractères physiques du bâtiment, veuillez consulter le relevé des caractères physiques.

Pierre :
  • Moellons de calcaire, majoritairement utilisés lors de la restauration radicale, de provenance indéterminée, peut-être récupérés.
  • Encadrement des ouvertures : calcaire gris non identifié, employé lors d'une reconstruction à l'identique presque complète.
Ce bâtiment fait partie
de l'ensemble suivant :
  • Maison et entrepôt Edward-William-Gray
    Histoire de l'ensemble
    Deux bâtiments, de facture semblable, construits à la même époque par un même propriétaire. On a longtemps désigné cet ensemble par l’appellation « maison Beaudoin », d'après le nom du propriétaire au moment du classement en tant que monument historique en 1969.

Cliquez sur le nom de l'ensemble pour obtenir la liste des bâtiments de cet ensemble.

haut de page
Histoire du bâtiment  
 

Le marchand et shérif Edward-William Gray fait construire ce bâtiment en 1773 alors qu’il habite une maison ancienne adjacente qu’il remplacera ultérieurement. Il s’agit d’une « voûte », « à l'épreuve de feu », qui sert d'entrepôt et de lieu pour la vente à l’encan des marchandises reçues par Gray.

Cet immeuble et la nouvelle maison voisine construite par Gray en 1785 connaîtront une longue histoire commune, le tout appartenant toujours à un seul propriétaire. Toutefois, des transformations réalisées en 1933 sont plus radicales pour ce bâtiment, car il est littéralement éventré pour les besoins d’un terrain de stationnement implanté à l’arrière et comprenant une petite station-service. La restauration du début des années 1970 (peut-être en 1972 dans le cas de cet immeuble particulier), constitue de façon presque intégrale une reconstruction à l’identique.

Voir aussi les informations sur le ou les ensembles dont ce bâtiment fait partie.

haut de page
 
Élévation principale, après reconstruction à l’identique.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Cliquez sur le dessin pour
une version agrandie.
 
Élévation latérale (gauche).
©Ville de Montréal, vers 1995.
Cliquez sur le dessin pour
une version agrandie.
 
Élévation arrière.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Cliquez sur le dessin pour
une version agrandie.
 
Architecture  
 

Ce bâtiment, comme tout l’ensemble dont il fait partie, présente depuis sa restauration des caractéristiques typiques de la maison urbaine façon Nouvelle-France, tant dans son implantation et sa forme que dans la composition de la façade et dans ses détails.

Malgré cette apparence de maison, cette « voûte » ne servait dès l’origine qu’à des fins commerciales. Pourtant, le sous-sol très apparent et le rez-de-chaussée surélevé disposent chacun d’une entrée qui pourraient suggérer qu’il s’agissait d’une maison de marchand ou d’artisan, avec boutique au sous-sol et habitation à l’étage. Cette « voûte », distincte de la maison avec laquelle elle forme un ensemble, témoigne de l’importance des activités du propriétaire-constructeur, à l’instar d’un Pierre Du Calvet qui possède une maison et une « voûte » mitoyennes à la même époque.

haut de page
Construction initiale  
 
Date de construction :

1773

Concepteur de la construction :
  • Antoine Senet
    (maçon)
  • Louis Senet
    (maçon)
Propriétaire constructeur :
Commentaire sur la construction

Marché de construction d'un « bâtiment à l'épreuve de feu » : 27 janvier 1773 (notaire P. Mézière).

haut de page
Fonction(s) d'origine et type particulier  
 
Fonction(s) spécifique(s) :
  • commerce de gros
  • entrepôt
Fonction(s) générale(s) :
  • commerce
Type particulier de bâtiment :
  • maison urbaine façon Nouvelle-France
haut de page
Autres travaux – Modifications  
 
Travaux 1 :
    Date des travaux : 1933
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Remplacement de la toiture à deux versants par un étage à toit plat. Grande ouverture pratiquée au rez-de-chaussée pour créer un passage vers un terrain de stationnement à l’arrière.
    L’annuaire Lovell’s de 1933 n’indique aucun occupant dans tout l’ensemble; en 1934, le stationnement est ouvert.
Travaux 2 :
    Date des travaux : vers 1972
    (entre 1969 et 1973)
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Reconstruction à l'identique de l'immeuble ancien, ce qui lui redonne notamment un toit à deux versants.
    Selon les annuaires Lovell’s, il n’y a aucun occupant dans l’immeuble en 1970, 1971 et 1972 (alors que le stationnement reste ouvert); un bureau de dessin publicitaire y est installé en 1973.
haut de page
Autres propriétaires ou locataires (sélectif)  
 
Propriétaires :
  • Succession Edward William Gray
    (propriétaire du 1810-12-22 au 1828-03-15)
    Frederick William Ermatinger, neveu et associé de Gray, partageait la maison avec la veuve de Gray avant de devenir propriétaire suite au décès de sa tante.
  • Séraphino Giraldi
    (propriétaire du 1828-03-15 au 1869-05-31)
    Informations biographiques disponibles pour l'année 1849
    Giraldi a décédé le 31 mai 1869, et la Banque Jacques-Cartier a acquis la propriété en règlement de dettes.
  • Adjuteur Carmel (imprimeur)
    (propriétaire du 1890-05-08 au 1919-03-27)
    Carmel occupait les lieux à titre de locataire depuis au moins 1880. Après son décès en 1911, sa succession gardait la propriété jusqu'en 1919.
  • Stephen Langevin (médecin)
    (propriétaire du 1919-03-27 au 1954-11-26)
  • Bernard Beaudoin (garagiste)
    (propriétaire du 1954-11-26 au 1970-05-06)
    Beaudoin était propriétaire du St Vincent Parking, dont le terrain de stationnement était dans la cour arrière.
  • Succession Bernard Beaudoin
    (propriétaire du 1970-05-06 au 1987-01-14)
Locataires :
haut de page
Protections patrimoniales du bâtiment  
 
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par les statuts suivants :
  • Immeuble patrimonial classé sous le nom de Maison Beaudoin
    Anciennement un monument historique classé (1969-06-04) (juridiction provinciale)
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivante :
  • Situé dans un secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle Vieux-Montréal (juridiction municipale)
haut de page
Numéros de référence  
 
Bâtiment :

0040-56-8210-01

Propriété :

0040-56-8210
Fiche 1 de 2 sur cette propriété

haut de page
Pour plus d'informations...  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Vieux-Montréal