Vieux-Montréal : accueil Vieux-Montréal : index Vieux-Montréal : contactez-nous
  Retour au secteur Retour au hall
FICHE D'UN BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

©Denis Tremblay, 2006
 
Élévation rue Saint-Gabriel.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Cliquez sur le dessin pour
une version agrandie.
 
Détail de la façade.
©Denis Tremblay, 2006
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison Clément-Sabrevois de Bleury

Autre appellation :
  • Librairie Beauchemin
  • Restaurant le Vieux Saint-Gabriel
Adresse civique :
Construction et  
modifications majeures :

1747/ 1749 / 1768 / 1892-1893/ vers 1905 (entre 1904 et 1911)/ vers 1925 (entre 1918 et 1940)/ 1969 

Plans de localisation :
Caractères physiques :
  • Nombre d'étages : 3
  • Matériau dominant : pierre
  • Type de toit principal : à deux versants

Pour plus d'information sur les caractères physiques du bâtiment, veuillez consulter le relevé des caractères physiques.

Pierre :
  • Moellons de calcaire, dont plusieurs utilisés lors des rénovations, de provenance indéterminée, probablement en partie récupérés.
  • Encadrement des ouvertures : calcaire gris non identifié, employé lors d'une restauration radicale (1972), peut-être combiné avec de la pierre grise de Montréal plus ancienne.
Ce bâtiment fait partie
de l'ensemble suivant :
  • Auberge Saint-Gabriel
    Histoire de l'ensemble
    La présence de l'auberge Saint-Gabriel révèle une longue tradition. L’ensemble de l’auberge Saint-Gabriel comprend quatre bâtiments dont l’apparence a été complètement modifiée à la fin des années 1960. Ces modifications se situent dans l’esprit de reconstitution historique des années 1960-1970.

Cliquez sur le nom de l'ensemble pour obtenir la liste des bâtiments de cet ensemble.

Avertissement :

Le bâtiment actuel regroupe une maison en pierre construite vers 1725, élargie dans les années 1740 puis rénovée en 1768 à la suite d'un incendie, et une adjonction bâtie en 1749. Quoiqu'on est cru longtemps que la Librairie Beauchemin, propriétaire de 1911 à 1965, ait complètement modifié l'apparence du bâtiment vers 1912, et ce à cause d'un croquis d'un édifice qu'elle voulait faire construire sur ses emplacements rue Saint-Gabriel, il semble plutôt que l'immeuble ait fait l'objet de transformations progressives au cours de son histoire avant d'être restauré en 1969.

haut de page
Histoire du bâtiment  
 

Le marchand Clément Sabrevois de Bleury achète en 1746 une petite maison en pierre de deux étages construite vers 1725. Après avoir fait agrandir la maison vers le nord, il engage en 1749 l'entrepreneur Paul Lavigne pour construire une adjonction du côté sud du bâtiment, un entrepôt voûté en pierre. À la suite d'un incendie en 1768, Sabrevois de Bleury fait rétablir la maçonnerie de sa maison par Jean-Baptiste Coquillard. L'adjonction, séparée de la résidence par un mur coupe-feu, n'a semble-t-il pas été endommagée. La maison rénovée et son adjonction forment ensemble le bâtiment actuel.

Jusqu'aux années 1840, l'immeuble sert de résidence à des membres de l'élite montréalaise. Sabrevois de Bleury décède en 1781 et ses héritiers vendent la propriété la même année. Le marchand de fourrures Joseph Frobisher en fait sa demeure vers 1790, puis le médecin George Selby en devient le propriétaire en 1813. À compter des années 1810, l'immeuble est occupé par des locataires, surtout des bourgeois ainsi que des avocats et des notaires qui y tiennent aussi leur bureau.

Quoique le bâtiment serve à l'habitation jusqu'au milieu des années 1870, un secteur d'activité s'y affirme nettement à partir des années 1850, l'imprimerie. Propriété d'imprimeurs entre 1850 et 1875, l'immeuble est entre autres l'hôte de journaux dont L'Avenir dès 1850 et plus tard de La Patrie, en 1879. À ce moment, la famille Desjardins possède le bâtiment dont la façade est recouverte d'un crépi imitant la pierre de taille. Les Desjardins font ajouter un étage à sa partie nord, l'ancienne maison, en 1892-1893. La partie sud de l'immeuble, l'adjonction, est augmentée entre 1904 et 1911. Cette année-là, la Librairie Beauchemin acquiert le bâtiment qu'elle occupera jusqu'en 1965. Au cours de cette période, l'ancienne maison et son adjonction sont unifiées en un seul immeuble coiffé d'un toit plat.

En 1969, appartenant depuis quatre ans au Restaurant le Vieux Saint-Gabriel Ltée, l'immeuble fait l'objet d'importants travaux de restauration. Encore en 2004, il fait partie de l'ensemble du restaurant L'Auberge Saint-Gabriel.

Voir aussi les informations sur le ou les ensembles dont ce bâtiment fait partie.

haut de page
 

©Musée McCord d’histoire canadienne, Archives photographiques Notman, MP-1983.11.20. Collaboration spéciale dans le cadre d’un partenariat.
 

©Musée McCord d'histoire canadienne, Archives photographiques Notman, MP-1983.11.21. Collaboration spéciale dans le cadre d'un partenariat.
 

©Musée McCord d'histoire canadienne, Archives photographiques Notman, MP-1983.11.22. Collaboration spéciale dans le cadre d'un partenariat.
 
 
 
Élévation latérale gauche.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Cliquez sur le dessin pour
une version agrandie.
 

photographie Denis Tremblay, 1998
 
Construction initiale  
 
Date de construction :

1747

Propriétaire constructeur :
  • Clément Sabrevois de Bleury (marchand et seigneur)
    (propriétaire du 1746-09-14 au 1781-04-18)
    Propriétaire-occupant. Sabrevois de Bleury est de même propriétaire de deux emplacements voisins au sud : un terrain acquis des héritiers Chicoine le 30 juin 1746, sur une partie duquel est construite l'adjonction de 1749, et un autre terrain acquis aussi en 1746 et ayant appartenu à ses beaux-parents, Jean Guichard dit Lasonde et Marguerite Gerbeau. Sabrevois de Bleury décède le 18 avril 1781. Ses héritiers vendent la propriété le 20 juin 1781.
Commentaire sur la construction

Sabrevois de Bleury achète en 1746 une maison en pierre de deux étages de 23 pieds de front sur 32 pieds de profondeur construite vers 1725 et située sur la partie sud de l'emplacement (notaire F. Simonet, 14 septembre 1746). En 1748, il conclut une entente de mitoyenneté avec son voisin au nord dans laquelle il est stipulé qu'il a fait construire un nouveau pignon à sa maison (notaire G. Hodiesne, 4 juillet 1748). Nous pouvons en déduire qu'il a fait intégrer la vieille maison de pierres dans une résidence plus spacieuse de 42 pieds de front par 34 de profondeur.

haut de page
Fonction(s) d'origine  
 
Fonction(s) générale(s) :
  • habitation
Type particulier de bâtiment :
  • maison
Commentaire

La fonction résidentielle du bâtiment se maintient jusqu'aux années 1870.

haut de page
Autres travaux – Modifications  
 
Travaux 1 :
    Date des travaux : 1749
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Une adjonction en pierre de deux étages est ajoutée du côté sud de la maison. Une seule porte est percée entre la maison et l'adjonction qui sont séparées par un mur coupe-feu (marché de construction, notaire Danré de Blanzy, 28 février 1749).
Concepteur :
  • Paul Tessier dit Lavigne
    (maître entrepreneur)
Travaux 2 :
    Date des travaux : 1768

    À la suite d'un incendie, la maçonnerie de la maison est rétablie. Les travaux ont lieu au cours du mois de juillet (marché, notaire P. Panet, 19 avril 1768).
Concepteur :
  • Jean-Baptiste Coquillard
    (maçon)
Travaux 3 :
    Date des travaux : 1892-1893
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.
    Ajout d'un ou de plusieurs étages au bâtiment.

    Un étage est ajouté à la partie nord du bâtiment, l'ancienne maison.
Travaux 4 :
    Date des travaux : vers 1905
    (entre 1904 et 1911)
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.
    Ajout d'un ou de plusieurs étages au bâtiment.

    Un étage est ajouté à la partie sud du bâtiment, l'adjonction.
Travaux 5 :
    Date des travaux : vers 1925
    (entre 1918 et 1940)
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.
    Disparition d'une toiture en pente ou mansardée.

    L'ancienne maison et l'adjonction forment dorénavant qu'un seul bâtiment de trois étages couvert d'un toit plat. Un bâtiment en bois est ajouté à l'arrière qui sera ultérieurement démoli.
Travaux 6 :
    Date des travaux : 1969
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.
    Ajout d'un ou de plusieurs étages au bâtiment.
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    L'immeuble retrouve un toit à deux versants et le crépi en façade est enlevé laissant ainsi la pierre apparente.
Concepteur :
  • George Burman
    (architecte)
haut de page
Autres propriétaires ou locataires (sélectif)  
 
Propriétaires :
  • Joseph Frobisher (trafiquant et marchand de fourrures)
    (propriétaire de v. 1790 au 1810-09-12)
    Informations biographiques disponibles pour l'année 1785
    Joseph Frobisher acquiert la propriété devant le shérif entre 1781 et 1793. Il meurt le 12 septembre 1810. Sa succession étant vacante, le shérif vend l'immeuble le 29 mars 1813.
  • George Selby (médecin)
    (propriétaire du 1813-03-29 au 1835-05-15)
    George Selby décède le 15 mai 1835 et ses héritiers vendent la propriété le 31 mai 1845.
  • Succession Paré-Desjardins
    (propriétaire du 1879-02-15 au 1904-02-25)
    Virginie Paré, épouse d'Alphonse Desjardins, acquiert la propriété le 12 octobre 1875. Décédée le 15 février 1879, elle laisse ses biens à ses quatre enfants. À la suite du partage des immeubles de la succession le 12 janvier 1891, le bâtiment rue Saint-Gabriel devient la propriété de Jean-Baptiste-Octave-Hubert Desjardins qui le conserve jusqu'en 1904.
  • Librairie Beauchemin Limitée (libraires et imprimeurs)
    (propriétaire du 1911-08-17 au 1965-06-16)
    Informations biographiques disponibles pour l'année 1915
    Appartenant au libraire Louis-Joseph-Odilon Beauchemin depuis 1904, l'immeuble devient la propriété de la Librairie Beauchemin Limitée en 1911.
Locataires :
  • La Patrie
    Lieu de fondation du journal La Patrie en 1879. Il s'agit d'un exemple parmi d'autres journaux qui ont animé le bâtiment à compter du milieu des années 1850 jusqu'aux années 1880.
haut de page
Protections patrimoniales du bâtiment  
 
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivante :
  • Situé dans un secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle Vieux-Montréal (juridiction municipale)
haut de page
Numéros de référence  
 
Bâtiment :

0040-55-3402-01

Propriété :

0040-55-3402
Fiche 1 de 4 sur cette propriété

haut de page
Pour plus d'informations...  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Vieux-Montréal