Vieux-Montréal : accueil Vieux-Montréal : index Vieux-Montréal : contactez-nous
  Retour au hall
FICHE D'UN BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Façade, rue Saint-Paul Est.
©Denis Tremblay, 2006
 
Façade, rue de la Commune Est.
©Denis Tremblay, 2006
 

©Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Albums de rues E.Z. Massicotte, notice 0002734511 (MAS 7-91-e), (détail).
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Immeuble Alexandre-Roy

Autre appellation :
  • Le Pierrot
Adresses civiques :
Construction et  
modifications majeures :

1859-1860/ vers 1887 / 1919 

Plans de localisation :
Caractères physiques :
  • Nombre d'étages : 4
    et dénivellation importante entre les façades nord et sud
    Fausse-mansarde; cinq étages sur de la Commune.
  • Matériau dominant : pierre
  • Type de toit principal : plat

Pour plus d'information sur les caractères physiques du bâtiment, veuillez consulter le relevé des caractères physiques.

Pierre :

En l'absence d'une mention de confirmation, l’identification « pierre grise de Montréal [calcaire] » est présumée d’après l’apparence et l’époque d’utilisation.

Ce bâtiment fait partie
des ensembles suivants :

Cliquez sur le nom de l'ensemble pour obtenir la liste des bâtiments de cet ensemble.

Avertissement :

L’apparence de l’immeuble, fait de deux bâtiments réunis, peut être confondante. Les composantes visibles de la rue ont été mises en place de 1817 à 1919.

haut de page
Histoire du bâtiment  
 

En 1859-1860, la maison-magasin qui appartient à Alexandre Roy et l'immeuble situé sur le même site, mais face au port, sont unifiés en un seul bâtiment, peut-être à l'initiative conjointe d’Alexandre Roy, propriétaire de l’emplacement, et de François-Xavier Brazeau, marchand de dry goods (tissus, mercerie et autres produits), le locataire principal qui a lui-même financé une construction antérieure en accord avec Roy. Les deux bâtiments sont reliés par une adjonction et la toiture modifiée recouvre cette nouvelle partie centrale alors que les anciens versants à lucarnes sont conservés près des rues (à tout le moins le versant de la rue Saint-Paul selon une vue ancienne du secteur).

L’immeuble sert principalement à des fins commerciales mais aussi à l’entreposage jusqu’au milieu des années 1970. François-Xavier Brazeau en est le principal locataire jusqu’en 1885. Il n'utilise toutefois à son compte qu’une partie de l’immeuble, avec une adresse sur la rue Saint-Paul. Le commerce de livres et de papeterie occupe une part importante de l’espace locatif du bâtiment entre les décennies 1860 et 1940. Ainsi, par exemple, l’entreprise S. Robitaille & Compagnie, papeterie et commerce de curiosités amérindiennes et de feux d’artifice, occupe une autre partie du bâtiment pendant plus d’un demi-siècle, tandis que la Librairie Beauchemin se sert d’une partie de l’immeuble comme entrepôt au tournant du XXe siècle. Des manufacturiers et des marchands en tout genre en sont les locataires. Entre-temps, vers 1887 (à un an près) on met en place un nouveau comble mansardé, avec des brisis munis de lucarnes. En 1919, les terrassons (sections à faible pente de ce toit brisé) semblent remplacés par un toit plat, ce qui, en façade, augmente la hauteur des brisis désormais plutôt décoratifs.

Depuis 1978, l’immeuble est l’hôte d’un restaurant et d’une boîte à chanson.

Voir aussi les informations sur le ou les ensembles dont ce bâtiment fait partie.

haut de page
 
 
Élévation, rue Saint-Paul Est.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Cliquez sur le dessin pour
une version agrandie.
 
Élévation, rue de la Commune Est.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Cliquez sur le dessin pour
une version agrandie.
 
Construction initiale  
 
Date de construction :

1859-1860

Propriétaire constructeur :
  • Alexandre Roy (marchand)
    (propriétaire de v. 1860 au 1884-11-24)
    Roy est propriétaire du lot depuis le 18 mars 1837 sur lequel sont construits la maison Étienne-Roy (1817) et l’entrepôt François-Xavier-Brazeau (1846). Il décède le 24 novembre 1884 laissant l’immeuble à sa succession qui le conserve jusqu’au 19 décembre 1947.
Locataire ou autre
usager d'origine :
Commentaire sur la construction

Jusqu’à la fin des années 1850, les baux mentionnent la présence d’une cour entre les deux immeubles. Une photographie du secteur prise en été 1859 montre une ancienne toiture traditionnelle à deux versants sur le bâtiment de la rue Saint-Paul. Dans le rôle foncier de 1860 (élaboré l'été suivant), de même que dans les rôles subséquents, il est indiqué de consulter les entrées de la rue Saint-Paul pour connaître la valeur immobilière du bâtiment visible du côté du port. Les travaux d'unification auraient donc lieu entre la photographie de 1859 et le rôle de 1860. Une photographie du secteur prise en 1863 montre un nouveau toit à pentes douces au centre alors que subsiste au moins le versant plus ancien du côté de la rue Saint-Paul (et probablement du côté du port également). Il s'agirait d'un toit brisé à quatre longues sections (pente moyenne/ pente douce/ pente douce/ pente moyenne).

haut de page
Fonction(s) d'origine et type particulier  
 
Fonction(s) générale(s) :
  • commerce
haut de page
Autres travaux – Modifications  
 
Travaux 1 :
    Date des travaux : vers 1887
    (plus ou moins un an)


    Une vue du secteur réalisée vers 1887 (entre 1886 et 1889) montre encore la toiture mise en place en 1859-1860. Sur une autre, datée de 1887-1888, on voit un nouveau comble mansardé. Une photo prise de la rue Saint-Paul en 1910 montre le brisis recouvert de bardeaux d'ardoise probablement mis en place vers 1887.
Travaux 2 :
    Date des travaux : 1919
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.
    Ajout d'un ou de plusieurs étages au bâtiment.
    Disparition d'une toiture en pente ou mansardée.

    Travaux importants dans l'immeuble et modification probable de la toiture, la hauteur des brisis décoratifs (fausse-mansarde) étant augmentée.
    On apporte des modifications d’une valeur de 6 000 $ en 1919, sans plus amples précisions. Il est toutefois fort probable qu’il s’agisse notamment de la modification de la toiture.
haut de page
Autres propriétaires ou locataires (sélectif)  
 
Locataires :
  • S. Robitaille & Compagnie (commerçant de papeterie, de curiosités amérindiennes et de feux d’artifice)
    (locataire de 1887 à 1941)
  • Librairie Beauchemin (libraire)
    (locataire de v. 1900 à v. 1905)
    La libraire n’utilise cet immeuble que pour l’entreposage.
haut de page
Protections patrimoniales du bâtiment  
 
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivante :
  • Situé dans un secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle Vieux-Montréal (juridiction municipale)
haut de page
Numéros de référence  
 
Bâtiment :

0040-65-5442-00

Propriété :

0040-65-5442
Fiche 1 de 3 sur cette propriété

haut de page
Pour plus d'informations...  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Vieux-Montréal