Vieux-Montréal : accueil Vieux-Montréal : index Vieux-Montréal : contactez-nous
  Retour au hall
FICHE D'UN BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
L'immeuble vu de la rue Saint-Paul Ouest, à l'angle de la place Royale.
©Denis Tremblay, 2014
 
Photographie par George Charles Arles, lors d'une inondation, en 1886. (Détail)
©Musée McCord d'histoire canadienne, Montréal, MP-0000.236.4. Collaboration spéciale dans le cadre d'une entente de partenariat.
 
Détail de la devanture.
©Denis Tremblay, 2014
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison-magasin Marguerite-Barron

Adresses civiques :
Construction et  
modifications majeures :

vers 1842/ vers 1920 

Plans de localisation :
Caractères physiques :
  • Nombre d'étages : 4
  • Matériau dominant : pierre
  • Type de toit principal : plat

Pour plus d'information sur les caractères physiques du bâtiment, veuillez consulter le relevé des caractères physiques.

Pierre :

En l'absence d'une mention de confirmation, l’identification « pierre grise de Montréal [calcaire] » est présumée d’après l’apparence et l’époque d’utilisation.

haut de page
Histoire du bâtiment  
 

On ignore les circonstances exactes entourant la construction de cet immeuble, vers 1842. Cette année-là, Marguerite Barron, épouse en secondes noces de Charles M. Delisle, acquiert la propriété de la succession de Pierre Foretier, propriété sur laquelle est érigée une ancienne maison de pierre de deux étages. La construction du bâtiment actuel daterait de la période entre cette acquisition et la première mention de Benjamin Workman, pharmacien et chimiste, comme locataire en 1845 dans l'annuaire MacKay. Workman occupe le bâtiment jusqu'en 1855. Les annuaires et le rôle d'évaluation de 1851 permettent d'affirmer que les Workman habitent dans l'immeuble en plus d'y tenir leur commerce. Il s'agit donc bien d'une maison-magasin. Avec sa pierre taillée et son coin arrondi, elle ressemble à plusieurs bâtiments de facture semblable dont les dates de construction se situent pendant les années 1840-1845, ce qui contribue à consolider la période de construction présumée.

Rodolphe Laflamme, avocat, membre de l'Institut canadien et ministre dans le gouvernement libéral de Alexander Mackenzie, achète la propriété en 1859 et la conserve jusqu'en 1880 alors qu'elle est vendue par le shérif. Après deux transactions en deux ans, la succession de John Pratt en devient propriétaire jusqu'en 1918. Bien que les administrateurs de la succession Pratt y installent leur bureaux, l'immeuble continue d'attirer divers occupants : marchands, restaurateurs et autres, tout comme cela se passait sous les anciens propriétaires. Mais l'achat par le négociant Frederick E. Cornell en 1918 marque une nouvelle étape dans l'utilisation de l'immeuble. Le commerce d'importation de F.E. Cornell & Company occupe tout l'édifice – auquel il ajoute un étage, probablement pendant les années 1920, en respectant la facture précédente –. Son commerce y reste jusqu'aux années 1980.

Ayant acquis l'immeuble en 1985, Raymond Paul Martin le rénove vers 1987, créant un restaurant au rez-de-chaussée et des appartements aux étages supérieurs. Au milieu des années 2010, il n'y aurait plus qu'une grande unité de logement dans tout l'immeuble.

haut de page
 
 
Élévation latérale, place Royale.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Cliquez sur le dessin pour
une version agrandie.
 
Élévation rue Saint-Paul Ouest.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Cliquez sur le dessin pour
une version agrandie.
 
Architecture  
 

Les trois premiers étages de cet immeuble présentent clairement des caractéristiques des maisons-magasins de la première moitié des années 1840, incluant un coin arrondi. Cette maison d'angle occupe tout le lot sans disposer de cour, comme d'autres de son époque. La toiture en pente ayant disparu lors de l'ajout d'un étage coiffé d'un toit plat, la partie supérieure correspond plutôt à l'apparence d'un magasin-entrepôt. Le bâtiment comporte néanmoins toujours de grandes vitrines au rez-de-chaussée, un parement de pierre taillée uniforme et des fenêtres régulières aux étages ayant déjà éclairé des pièces habitées, typiques des maisons-magasins. S'y ajoutent des éléments d'esprit néoclassique courants, les pilastres et entablements auxquels s'ajoutent les fenêtres plus petites à l'ancien étage supérieur (dimensions reprises à l'étage ajouté). Les entrées ont été modifiées au cours du temps, mais la présence des deux portes contiguës et de vitrines au rez-de-chaussée rappellent encore la double occupation commerciale et résidentielle d'origine.

haut de page
Construction initiale  
 
Date de construction :

vers 1842 (1842-1844)

Propriétaire constructeur :
  • Charles M. Delisle
    (propriétaire de 1842 à v. 1859)
Locataire ou autre
usager d'origine :
  • Benjamin Workman (pharmacien et chimiste)
    (locataire de 1845 à 1855)
haut de page
Fonction(s) d'origine et type particulier  
 
Fonction(s) générale(s) :
  • commerce
  • habitation
Type particulier de bâtiment :
  • maison-magasin
haut de page
Autres travaux – Modifications  
 
Travaux 1 :
    Date des travaux : vers 1920
    (après 1918)
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.


    Ajout d'un étage coiffé d'un toit plat. Date indéterminée, mais assurément entre 1918 et 1940 selon les plans d'époque. Comme une vente importante a lieu en 1918, il serait plausible que les travaux aient lieu peu après.
haut de page
Autres propriétaires ou locataires (sélectif)  
 
Propriétaires :
  • Rodolphe Laflamme (avocat et politicien)
    (propriétaire du 1859-07-30 au 1880-01-20)
  • succession John Pratt
    (propriétaire du 1882-02-11 au 1918-02-19)
  • Frederick E. Cornell (marchand)
    (propriétaire du 1918-02-19 au 1934-12-31)
  • F.E. Cornell & Company
    (propriétaire du 1934-12-31 au 1981-07-21)
    F.E. Cornell & Company conservait l'occupation du bâtiment jusqu'au 31 juillet 1983.
  • Raymond Paul Martin
    (propriétaire à partir du 1985-01-01)
haut de page
Protections patrimoniales du bâtiment  
 
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivante :
  • Situé dans un secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle Vieux-Montréal (juridiction municipale)
haut de page
Numéros de référence  
 
Bâtiment :

0040-41-7541-00

Propriété :

0040-41-7541
Fiche 1 de 1 sur cette propriété

haut de page
Pour plus d'informations...  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Vieux-Montréal